DE - FR - IT

Qui sommes-nous ?

Le théâtre, un art jeune!

Faire découvrir aux jeunes Romands des pièces de théâtre du répertoire classique en langue allemande, et en faire de même auprès des Alémaniques avec des spectacles en français. Tel est le pari de TransHelvetia, qui prouve que non seulement le théâtre intéresse encore le public de 17 à 19 ans, mais qu'il est capable de le faire dans une langue étrangère.

Initié par le théâtre Vidy-Lausanne, ce projet d'échanges à travers toutes les frontières linguistiques (il s'étend aussi au Tessin) a débouché sur un partenariat avec le Schauspielhaus de Zurich d'abord, le Theater Basel ensuite, le Neumarkt Theater de Zurich aujourd'hui. Accompagné, dès ses premiers pas, par la Fondation Sophie et Karl Binding, de Bâle, TransHelvetia peut également compter désormais sur l'appui de la Fondation Ernst Göhner et la Fondation de famille Sandoz.

Produite à tour de rôle par le Neumarkt Theater et le théâtre Vidy-Lausanne, chaque création est jouée dans les deux théâtres partenaires, ainsi que dans d'autres théâtres en Suisse, des salles polyvalentes, des halles de gymnastique ou encore des aulas d'école. Créé l'an dernier à Vidy, "Les caprices de Marianne", d'Alfred de Musset, continue sa tournée cette saison encore, tandis que "Les souffrances du jeune Werther", de Goethe, qui verra le jour au Neumarkt en avril prochain, s'en viendra au bord du Léman en juin.

Ces pièces, comme celles qui les ont précédées, veillent en outre à intégrer de jeunes comédiennes et comédiens diplômés des écoles de théâtre suisses. Cela pour offrir à ces derniers des engagements intéressants, mais aussi pour démontrer que le théâtre, malgré ses 2500 ans, reste un art éternellement jeune.